ARA 3000® BETA

Anti-inflammatoire injectable dans le traitement symptomatique de l’arthrose.

L’ARTHROSE est une maladie chronique, d’abord épisodique (arthrose débutante), qui évolue pour laisser place à une douleur permanente d’intensité variable, conséquence d’une aggravation du processus arthrosique (arthrose évolutive ou avancée).
Le nombre de chien d’un an et plus touchés par l’arthrose est estimé à 20%1

Un phénomène complexe avec souvent plusieurs articulations concernées :

 

Douleur

Dégradation du cartilage

Chronicité

 

L’arthrose canine nécessite une prise en charge précoce, efficace et au long cours, avec un minimum d’effets indésirables.

LE TRAITEMENT ARA 3000® BETA

UNE SOLUTION EFFICACE…



Anti-inflammatoire 2. 3

Antalgique 4. 5.

Action sur l’ensemble des articulations (effet systémique)

…QUEL QUE SOIT SOIT LE STADE DE LA MALADIE



Arthrose débutante

Arthrose évolutive et avancée 3.  4 . 5


INNOCUITÉ


Absence de toxicité générale, hépatique et rénale même chez le chien âgé7

Absence de contre-indications connues2

Absence d’interactions médicamenteuses connues2

ALLIANCE THÉRAPEUTIQUE


vétérinaire/propriétaire/animal
ENSEMBLE POUR LEUR SANTE 

Relation de confiance entre le propriétaire et le vétérinaire

Prise en charge de l’animal sur le long terme

Valorisation de l’acte vétérinaire et service optimisé pour le propriétaire

Le propriétaire et son animal gagnent en confort de vie et l’observance est maîtrisée

COMMENT CA MARCHE ?

Grâce à son action globale sur le processus arthrosique, ARA 3000® BETA élimine l’inflammation et rompt le cercle vicieux auto-entretenu de l’inflammation arthrosique2. 6.

 

ARA 3000® BETA est composé de 3 acides gras : l’acide oléique, l’acide palmitique et l’ acide stéarique. Les acides gras inhibent les enzymes responsables de la dégradation du cartilage6 et permettent un allongement de la durée de vie de l’articulation.
Ces acides gras inhibent également l’activité d’IL-1 sur les chondrocytes, synoviocytes et macrophages, ce qui entraîne une inhibition de la libération de prostaglandines E2 (PGE2), monoxyde d’azote (NO) et metalloprotéases (MMP)6 et de la production de facteur d’inhibition de la migration des macrophages (MIF)  et leucotriènes B4 (LTB4).

 

La douleur et l’inflammation sont prises en charge efficacement, aussi bien en stade précoce (phase épisodique) qu’en phases évolutive et avancée de l’arthrose.

Extrait du document

PROTOCOLE D’ADMINISTRATION

3 injections de 1ml/4kg à 1 semaine d’intervalle (maximum 10ml par animal et 5ml par point d’injection)

Compte tenu du caractère chronique de la maladie, il est préconisé de renouveler le traitement selon la sévérité de l’atteinte.

Pour toute question concernant le protocole, contacter notre vétérinaire conseil