SOIGNER LA DERMATITE ESTIVALE CHEZ LE CHEVAL

Coline est une jument de selle de 4 ans. Elle vit au pré avec un congénère sain de 21 ans, avec un accès au box. L’environnement proche est humide et marécageux. Des chèvres, des vaches paissent à proximité et un élevage plein air de volailles de chasse (faisans, perdrix, cailles) se trouve à quelques centaines de mètres.
La ration est composée d’herbe et de foin et une pierre à sel est à disposition.
Aucun traitement contre les ectoparasites n’est réalisé.

PATHOLOGY

À l’examen clinique réalisé en avril, Coline, est en surpoids modéré; L’examen des différents appareils ne révèle aucune anomalie.
On note la présence d’un prurit très intense qui fait suite à une première crise le mois précédent. L’examen cutané révèle un pelage un peu terne ; les poils sont cassés à la base de la queue. On note un léger épaississement de la peau à la base de la crinière. Aucun ectoparasite n’est visible sur les zones de peau examinées.

Des examens complémentaires sont réalisés : le passage du peigne et les raclages cutanés (base de la crinière, de la queue, paturon, flancs) avec observation microscopique ne montrent aucun parasite. La numération formule sanguine révèle un nombre d’érythrocytes dans les valeurs basses, sans aucune répercussion clinique ; les valeurs des paramètres biochimiques sont dans les normes usuelles.


COMMEMORATIVE AND DIAGNOSTIC

CARACTÈRE : Saisonnier

ADDITIONAL EXAMINATIONS: Scrapings and skin layers.

SYMPTOMS :

  • Dull coat
  • Poils cassés
  • Léger épaississement de la peau

DIAGNOSTIC :

Dermite estivale récidivante équine.


IDENTIFICATION

  • Species: Équine
  • Breed : Selle français
  • Age: 4
  • Sex: Female
  • Weight: overweight
  • Way of life : Prés humides
  • Supply : Herbe et foin


TREATMENTS

PREVIOUS TREATMENTS

Aucun traitement n’avait été mis en place compte tenu d’un examen clinique normal.

TREATMENT INSTITUTED & RECOMMENDED PROTOCOL WITH THEARA 3000 ALPHA

Le traitement instauré comprend un traitement contre les ectoparasites en spray à base d’icaridine, de perméthrine et de deltaméthrine (qui ne sera finalement réalisé que très occasionnellement) et une cure d’oligo-vitamines, à réaliser au cours de l’été.
Des mesures hygiéniques sont également mises en place : limiter l’accès aux zones humides et limiter les sorties entre 10 h et 16 h en gardant les chevaux au box.

Un protocole d’ARA 3000 ALPHA est mis en place rapidement : 3 injections IM de 10 ml en un point d’injection, suivies d’une injection 30 jours après la phase initiale du traitement.


RESULTS

Suite à la mise en place du traitement, la propriétaire constate une nette diminution de l’intensité du prurit dès 7 jours, lequel a quasiment disparu au bout de 18 jours. 

À ce stade, le pelage est plus brillant et la peau au niveau de l’encolure est plus souple.
Après 6 semaines de traitement, la repousse des crins de la base de la queue est visible.