Pathologies locomotrices chez le cheval : le rôle de l’ARA 3000 BETA®

Nous vous présentons 1 des 2 essais cliniques de l’ARA 3000 BETA® réalisés sur des chevaux de compétition atteints d’affections aiguës ou chroniques de l’appareil locomoteur (arthrite, arthrose, tendinite, myalgies). À suivre prochainement, le second essai clinique.

OBJECTIF DE L’ÉTUDE

Le premier essai a été conduit par un vétérinaire Expert Clinicien sur 9 chevaux de haut niveau (courses de trot, steeple, concours hippique), le second sur 34 chevaux de La Section Equestre Militaire et l’Ecole Nationale d’Equitation de SAUMUR.
L’intérêt de ces études est double puisque les vétérinaires impliqués, ont pu suivre l’évolution des pathologies sur une période longue (de 3 à 6 mois) avec comme paramètre de contrôle le retour à la compétition et ils ont pu, en parallèle, vérifier l’innocuité de l’ARA 3000 BETA® par l’observation de la tolérance locale aux points d’injections et par un suivi hématologique des animaux traités.

Performance cheval de sport au galop


MATÉRIEL ET MÉTHODES

 

9 chevaux de compétitions ont été incorporés dans l’essai.
Ils présentaient des boiteries liées à des lésions ostéo-articulaires dégénératives chroniques :
• séquelles d’ostéite du pied,
• ostéochondrite sèche déformante généralisée (OASD),
• éparvin du trotteur ayant entraîné des fautes en courses.

Un protocole de 3 à 4 injections IM hebdomadaires de 10 à 15 ml d’ara 3000 beta® a été mis en place à l’exclusion de toute autre thérapie.
Ont été suivis :
• délai d’amélioration,
• résultat clinique,
• durée d’observation,
• tolérance locale et générale aux injections.

L’ensemble de ces paramètres est présenté dans le tableau 1.


QUELLES ANALYSES ?

Dans l’essai, une comparaison des bilans hématologiques a pu être établie entre 3 trotteurs traités et 12 chevaux non traités (témoins) appartenant à la même écurie et soumis au même travail.

L’évolution de 14 paramètres a été observée :
• nombre d’hématies,
• taux d’hémoglobine,
• hématocrite,
• nombre de leucocytes,
• taux de la créatine plasmatique,
• taux des phosphatases alcalines,
• urée, glycémie, SGOT,
• kaliémie, magnésiémie, calcémie,
• CK et CK-MB.


TABLEAUX DES RÉSULTATS OBTENUS

 

Amélioration des performances du cheval de course après injection d'ARA 3000 BETA

Le tableau 1 montre que l’amélioration débute après 48h ou 72h et que l’effet antalgique persiste, de 1 à 3 mois après l’arrêt du traitement.

 

 

 

 

Vu la durée d’action constatée du produit, pratiquer une injection de rappel tous les 2 à 3 mois permettrait de maintenir, le cheval en activité, sans interruption.

7 des 9 chevaux qui étaient inutilisables avant traitement ont pu reprendre l’entraînement et même la compétition.

2 des 9 chevaux ont rechuté après 2 mois et ont été réformés à la demande des propriétaires.

Sur 2 chevaux, une réaction locale (œdème à l’encolure), sans conséquences ultérieures, est apparue dans les heures qui ont suivi l’injection.