Performances des chiens de traîneau suite à l’injection d’ARA 3000 BETA®

Les chiens soumis à des travaux intensifs développent des pathologies spécifiques à leur discipline. Chez les chiens de traîneau, les traumatismes de l’appareil locomoteur sont responsables de 65% des arrêts (drops), viennent ensuite les diarrhées pour 15%, les affections métaboliques pour 10%, les fatigues 5% et les affections cardiorespiratoires 5%.


OBJECTIF DE L’ÉTUDE

 

L’objectif est de montrer l’utilité de l’ARA 3000 BETA® dans l’amélioration et l’optimisation des performances de chiens soumis à l’entraînement et à la compétition de courses de traîneau.
Les observations ont porté sur les aspects pathologiques propres à cette activité et sur les capacités physiques de l’animal.

Chiens de traineaux avec musher en pleine forme


MATÉRIEL ET MÉTHODES

 

Il s’agit d’une étude multicentrique comparative randomisée qui s’est déroulée durant une période d’entraînement et de compétition, entre octobre et mars. Il n’y avait pas de différence entre les lots du point de vue :
• de l’âge,
• du sexe,
• de l’alimentation,
• du niveau d’entraînement et de compétition.

Chaque meute a été divisée en deux :
• le lot témoin ne recevant aucun traitement,
• le lot traité recevant une série d’injection d’ARA 3000 BETA selon le protocole suivant :


POURQUOI CET ESSAI ?

 

Cet essai démontre les qualités préventives et curatives de l’ARA 3000 BETA® sur les lésions de l’appareil locomoteur et les baisses de performances qui en découlent.
Les résultats enregistrés incitent à utiliser ce protocole chez les chiens soumis à un exercice intensif.

 

Performances décuplées pour ces chiens de traineaux grace à notre médication ARA 3000 BETA


RÉSULTATS OBTENUS

 

Les paramètres ont été observés au moyen de 2 fiches :

Une fiche mensuelle comprenant une appréciation individuelle par semaine et par week-end, en entraînement et en compétition et jugeant les critères suivants :
• les lésions et boiteries avec définition du site et de l’intensité,
• l’appréciation de l’endurance,
• l’appréciation de la récupération selon le même mode de cotation que pour l’endurance.

Une fiche globale réalisée à la fin de la saison des compétitions afin d’établir un bilan annuel.

Ce bilan comprend une appréciation globale, par lot témoin et lot traité, basée sur :
• le nombre de lésions,
• le nombre de drops (arrêt d’activité),
• l’endurance,
• la récupération.


CONCLUSION

 

6 meutes ont pu être suivies durant toute la période d’essai (6 mois).
Leur taille était respectivement de 6, 8, 9, 10, 15 et 19 chiens pour un total de 67 chiens répartis en 32 chiens pour le groupe traité et 35 chiens pour le groupe témoin.

Il a été constaté 75% de lésions en moins dans le groupe traité par rapport au groupe témoin.

il a été observé 79,5% de drops en moins dans le groupe traité par rapport au groupe témoin.

Sur le critère de l’endurance, il a été noté dans le groupe traité par rapport au groupe témoin :
• une hausse des performances de 9,5%,
• Une diminution de 2,8% du nombre de chiens en méforme tout au long de la saison de compétitions.
soit une amélioration globale dans 12,3% des cas.

CONSULTEZ NOS AUTRES ARTICLES