PODODERMATITE ALLERGIQUE DU CHIEN

chien guéris guéri de la pododermatite canine, cas clinique lexmoor

PATHOLOGIE – PODODERMATITE DU CHIEN

COMMÉMORATIF

En 4 ans, cette chienne a été vue par plusieurs confrères pour des pododermatites infectieuses canine récidivantes.

Antibiotiques, antimycosiques, corticoïdes, et une désensibilisation spécifique n’ont apporté aucun résultat durable (récidive à peu près tous les mois).

CARACTÈRE – Pododermatite du chien

Subaigu à aigu, récidivant.

EXAMENS COMPLÉMENTAIRES DE LA PODODERMATITE DU CHIEN

  • Calque cutané : on note la présence de nombreuses Malassezia.

  • Absence de bactérie : mais un traitement antibiotique avait été effectué.

  • Biopsie : anatomopathologie : lésions de furonculose et hydradénite, pas de Malassezia (mais traitement antérieur). Tableau peu spécifique mais évoquant une possibilité de pathologie immunitaire sous-jacente.

  • Test cutané : effectué précédemment par un autre confrère, avec multiples extraits (non connus)

SYMPTÔMES – PODODERMATITE DU CHIEN

  • Les espaces interdigités faces podales et rostrales sont érythémateux, hyperkératosiques, suintants et très douloureux.

  • Le mordillement est constant

  • La chienne atteinte de la pododermatite refuse la marche

  • Bien que son appétit soit diminué par la douleur pour le moment, la chienne est obèse (lié à la sédentarité interchasse).

  • Elle présente depuis des années un souffle d’endocardiose mitrale asymptomatique.

IDENTIFICATION

Espèce : Canine

Race : Fox Terrier

Age : 8 ans

Sexe : Femelle stérilisée

Poids : 19 kg (obésité)

Mode de vie : Sédentaire et chasse en saison

Région : Champagne-Ardennes

Alimentation : Équilibrée

DIAGNOSTIC

Pododermatite d’origine allergique probablement compliquée de Staphylococcie et de Malassezia. La pododermatite allergique est une dermatite atopique canine.

 

pododermatite canine, observation de la pathologie sur une patte de chien

TRAITEMENTS DE LA PODODERMATITE CANINE

TRAITEMENTS ANTÉRIEURS

 Multiples depuis 4 ans :observation de la patte du chien en cours de traitement, pododermatite canine

  • locaux : topiques

  • généraux : autohémothérapie

  • désensibilisation spécifique (aucun résultat)

  • Amoxicilline et acide clavulanique pendant un mois minimum

  • Prednisolone pendant 3 semaines

Résultats : de nul à incomplet, et de courte durée

TRAITEMENT INSTAURÉ & PROTOCOLE RECOMMANDÉ

ARA 3000 ALPHA® INJECTION SC

DATE

DOSE

TRAITEMENTS ASSOCIÉS

1

J0

5 ML

SHAMPOING ANTISEBORRHEIQUE

2

J7

5 ML

AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE

3

J14

5 ML

IDEM

CONSOLIDATION

J30

5 ML

IDEM
ARRÊT PRÉMATURÉ DES TRAITEMENTS : RECHUTE

 

J38

5 ML

SPOT-ON À LA PHYTOSPHINGOSINE SUR DESSUS DES PATTES AMOXICILLINE/ACIDE CLAVULANIQUE PENDANT UN MOIS

RAPPEL TOUS LES 3 MOIS

 

5 ML

SPOT-ON À LA PHYTOSPHINGOSINE 2 FOIS PAR SEMAINE

 

RÉSULTATS – COMMENT SOIGNER LA PODODERMATITE CANINE ?

Pour soigner la pododermatite du chien, l’antibiotique (Amoxicilline / acide clavulanique) a été maintenu pendant un mois avec une nouvelle injection d’ARA 3000 ALPHA®, médicament anti-inflammatoire pour le chien.

Après une semaine, le mordillement a nettement régressé et les lésions font de même après 3 semaines. Des suintements persistent cependant. Le chien ne souffre plus des coussinets et se déplace sans problème.

Le chien est revu tous les 3 mois depuis un an pour des injections de rappel d’ARA 3000 ALPHA®. Il n’y a plus eu de rechute.

Le propriétaire très satisfait ne continue pas les traitements. Une rechute s’ensuit avec léchage important des pattes.

 COMMENTAIRES

observation de la patte du chien post traitement contre la pododermatite canineLes lésions des 4 pattes ont régressé. Seul parfois, un érythème à la face podale de l’antérieur gauche est observé.
Le résultat du médicament anti-inflammatoire chez le chien : ARA 3000 ALPHA®, est remarquable et maintient la patte du chien guéris, sans traitements corticoïdes et sans antibiotiques.
Le propriétaire est très satisfait de ce résultat et de ce protocole si simple !